Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1

Le Portail Associatif de Cherves-Richemont

Le "Coup de gueule" de votre webmestre

Je ne cher­che pas à lan­cer la dis­cus­sion sur le fond et ne remet pas en cause…


…la tra­di­tion­nelle comé­die musi­cale annuelle de la Com­mu­nauté de Saint Jean mais cette année, comme les pré­cé­den­tes, je cons­tate la pré­sence d’un affi­chage sau­vage qui ne met en valeur ni l’évé­ne­ment, ni la Com­mu­nauté. Cer­tes cette année, des pro­grès ont été fait: pas de pont st Jac­ques défi­guré en plein “Blues Pas­sion”, Pas de Cham­bre à air ou d’adhé­sif pour la fixa­tion (le mobi­lier urbain payé par le con­tri­bua­ble porte encore les stig­ma­tes de l’année pas­sée) mais beau­coup reste à faire. Une affi­chage modéré mais de qua­lité serait cer­tai­ne­ment plus effi­cace car que dire des pan­neaux de récu­pé­ra­tion plas­ti­fiés où l’on voit plus l’ancien mar­quage par trans­pa­rence que ce pour quoi ils sont en place ? Que dire de tou­tes ces affi­ches sur car­ton qui dès le pre­mier coup de vent ou dès la pre­mière pluies d’orage gîsent au bord du fossé. Triste fin pour Raoul et ses pré­dé­ces­seurs. Sans par­ler de mes dou­tes sur le droit d’accro­cher des affi­ches sur les poteaux élec­tri­ques, télé­pho­ni­que et le mobi­lier urbain. D’autres élé­ments me sur­pren­nent: pas d’affi­chage dans les com­mu­nes voi­si­nes (aux noms pré des­ti­nés comme Saint Lau­rent, Saint André ou Saint Sul­pice), seu­le­ment sur Cher­ves et Cognac. Pas même une seule affi­che dans l’église elle même de Cher­ves si ce n’est quel­ques dis­crets flyers noir&blanc posés dans un coin. Le bord de nos rou­tes ne serait-il pas aussi res­pec­ta­ble que les lieux de culte? Je con­çois que toute asso­cia­tion veuillent met­tre en évi­dence ses actions et je trouve tout à fait nor­mal de trou­ver quel­ques affi­ches sur des points névral­gi­ques comme les car­re­fours ou les ronds-points. Les asso­cia­tions loca­les, nos voi­sins comme la Foire expo de Bar­be­zieux, la fête du chien au Dou­het, la foire au vin de Migron, le bali­sage des nou­veaux mariés, tout le monde peut met­tre quel­ques affi­ches (à con­di­tion de les reti­rer rapi­de­ment après évé­ne­ment sans atten­dre que ce soit les ser­vi­ces muni­ci­paux qui le fas­sent). Ima­gi­nez que tou­tes les asso­cia­tions aient un tel affi­chage (même si elles en avaient les moyens, les lais­se­rait-on faire?). A quoi res­sem­ble­rait nos bords de route? Sur­tout qu’il existe d’autres moyens de com­mu­ni­ca­tion (Inter­net, presse…) et que la muni­ci­pa­lité met à dis­po­si­tion ban­de­role et sucet­tes. Que va t’il se pas­ser le jour où un repré­sen­tant de l’état ou un res­pon­sa­ble de col­lec­ti­vité ter­ri­to­riale déci­dera d’inter­dire à tous cet affi­chage com­plé­men­taire, cer­tes un peu sau­vage mais indis­pen­sa­ble? Pour­quoi ne pas envi­sa­ger un affi­chage comme quel­ques pan­neaux en 2mX3m (à la taille que la com­mu­nauté donne à cet évé­ne­ment) sur les prin­ci­pa­les entrées de la com­mune. Alors pour 2010 fai­tes preuve d’un peu plus de modé­ra­tion et en atten­dant, net­toyez rapi­de­ment ces affi­ches en décom­po­si­tion afin de remet­tre en valeur cette si belle terre que dieu nous a donné…


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet