Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1Image 1

Le Portail Associatif de Cherves-Richemont

©Calaméo, un nouveau regard sur l’information

Certains pensent que les administrateurs du Portail Associatif passe le plus clair de leur temps libre devant leur écran à la recherche d’idées nouvelles dans un univers virtuel et c’est un peu vrai…
Mais le Portail Associatif, pour la partie contenant, c’est aussi un échange d’idées. C’est avec ces échanges que certains outils du portail sont nés et ont évolués.
Dernier né, le visuel ©Calaméo. En effet, c’est grâce à Rachel, bien connue des habitués de la médiathèque, que cette forme de visuel est entrée sur notre espace.
Si l’espace « Sabots Verts » a bénéficié des premiers essais, c’est au tour de la municipalité et son « Lien Municipal » d’accéder à cette présentation. Vous pouvez profiter de ce nouveau rendu en cliquant sur le lien suivant Lien Municipal janvier 2012.
Cet outil permet de transformer différents type de document en un livret virtuel que l’on feuillette. On peut en choisir la taille, une visualisation plein écran et même en télécharger le contenu sous sa forme d’origine.
Ces avantages sont
- Gratuité
- Facilité de mise en œuvre
- Rendu sympathique
Mais aussi les inconvénients de ses avantages
- Le contenu n’est pas hébergé sur le portail (une version payante le permettrait) - La consultation du contenu n’améliore pas le référencement du portail mais celui de ©Calaméo
- Votre navigateur doit être impérativement à jour et bénéficier de l’outil « ©Flash player)
- Incompatibilité de lecture sur certain PC voire même sur certaines tablettes ou smartphones.
C’est pour cela que le Portail Associatif continuera à alimenter en parallèle ses pages de contenu classique.
Nous allons essayer d’améliorer le rendu afin de pouvoir bénéficier du plein écran à l’intérieur du portail et no dans une page externe. En attendant bonne lecture et à bientôt…

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet